Comment traiter la phobie scolaire, à Paris 10e

Retour

Comment traiter la phobie scolaire, à Paris 10e

Comment traiter la phobie scolaire, à Paris 10e

Arrive-t-il que le matin, votre enfant fasse des pieds et des mains pour ne pas aller à l’école ? Ils vont parfois invoquer la maladie pour rester confortablement au lit chez vous, en affirmant ne se sentir pas bien.

Lorsqu’il est l’heure de se préparer, lui arrive-t-il d’avoir des maux de tête, ou de ventre intenses ?

Arrive-t-il parfois que sur le chemin de l’école, ou dans les bouchons de la banlieue parisienne, votre enfant vous fasse une crise pour rentrer à la maison, mais une crise allant au-delà du caprice ? Il se met à hurler, à pleurer, à vous supplier de le ramener chez vous. Ou alors, il se met à faire une crise d’angoisse dans la voiture ou sur le chemin. Ce comportement doit vous alerter.

Confrontés à ce genre de situations, nous nous efforçons de discerner la vérité du mensonge. Il est parfois compliqué de faire la différence entre l’école buissonnière, le défi de l’autorité parentale ou encore la phobie scolaire.

Mais si ces situations évoquées précédemment vous sont familières, vous avez certainement déjà cherché à comprendre pourquoi votre enfant réagissait ainsi. Si vous le questionnez, il vous affirme que les autres élèves sont méchants avec lui, qu’ils se moquent de lui, ou encore que les professeurs ne l’aiment pas.

 

Si vous avez des doutes sur l’origine de son rejet de l’école, que votre enfant a le même comportement que ci-dessus, analyser ces symptômes peut vous mettre sur la voie.

Par exemple, une fois le week-end, ou les vacances scolaires arrivés, regardez si ces symptômes sont toujours présents. Lorsqu’il s’agit d’une phobie scolaire, la plupart du temps, ils disparaissent lorsque l’obligation d’aller à l’école disparaît elle-même.

Le terme de phobie scolaire est utilisé le plus fréquemment, pour définir un trouble qui empêche les enfants ou adolescents qui en sont victimes, d’aller à l’école. On parle parfois d’anxiété scolaire, ou encore de refus scolaire anxieux.

 

Lorsque nous sommes face à un enfant, ou adolescent qui se retrouve confronté à cette phobie scolaire, au premier abord, nous pouvons penser que le problème est simplement un manque d’envie, ou d’investissement de sa part, mais il n’en est rien. Le terme de « phobie » n’est pas employé par hasard, il caractérise l’ampleur du trouble que subit l’enfant, et qu’il ne peut contrôler, tout comme on ne peut maitriser une peur phobique.

Les victimes de phobie scolaire n’arrivent réellement pas à aller à l’école, cette incapacité dépasse leur volonté.

 

Les raisons de la phobie scolaire d’un jeune lui sont totalement propres, cela peut aller d’un événement vécu à l’école qui l’a marqué (menace, agression ou encore humiliation subie), de l’anxiété de séparation vis à vis des parents, à l’impression d’être incompris à l’école…  Il existe encore mille et une raisons pouvant être à l’origine de cette phobie scolaire.

C’est pour cette raison que, lorsqu’on s’aperçoit que celle-ci tente de s’introduire chez notre enfant, il faut réagir, et même agir, relativement rapidement, pour éviter que le problème ne se développe, et ne complique de plus en plus le bon déroulement de la vie scolaire de notre enfant.

Selon nous, la meilleure solution pour libérer votre enfant de sa phobie scolaire reste la psychanalyse avec psychanalyste, ou bien une psychanalyse avec psychothérapeute. La méthode psychanalytique des libres associations, permet au patient de parler ses pensées librement, les laissant une à une lui venir à l’esprit sans avoir aucun contrôle dessus, sans aucun filtre. Ainsi, il va remonter petit à petit le fleuve de son inconscient pour enfin arriver à la source de sa phobie scolaire. Une fois que ce point, qui était inconscient est devenu conscient, le conflit intérieur n’a plus de raison d’être. Le nœud est enfin défait, et l’enfant, ou l’adolescent, va pouvoir retourner sur les bancs de l’école. Il ne sera plus la victime des symptômes de sa phobie, qui a été détruite grâce à cette méthode qui aura permis de faire éclater son origine au grand jour. Nombreux sont les psychothérapeutes à Paris,  chaque arrondissement abrite un grand nombre d'entre eux. 

Une fois la cure psychanalytique effectuée, l’école reprendra sa place dans la vie de l’ancienne victime de phobie scolaire, sans ne plus jamais lui causer de tort.

 

Comment traiter la phobie scolaire, à Paris 10e

 

Claire du Parquet, 1er mai 2017

Contactez-nous