Cabinet de psychologue à Paris

Psychologue dans le 9e à Paris, je reçois des couples, des adultes, enfants et adolescents

 

Psychologue clinicien et psychothérapeute, je reçois des couples, des

adultes, adolescents et enfants du lundi au samedi au sein de mon

cabinet de psychothérapie et psychanalyse qui se situe entre le 9e et le 10e

arrondissement de Paris.

Pour prendre rdv, vous pouvez me contacter directement au 0144790001.

                   

 

       La psychothérapie et la psychanalyse s’adressent à toute personne en souffrance.

Elle est particulièrement propice pour les névroses (Obsessionnelle et hystérique) mais également adaptée pour les psychoses (Psychose maniaco-dépressive, Paranoïa, Schizophrénie).

 

Parmi les motifs de consultation psychothérapique les plus courants, nous pouvons retrouver, par ordre alphabétique :

 

-Laddiction, l’alcoolisme, l’angoisse et notamment l’angoisse d’abandon, l’anxiété, l’anorexie, les attaques de panique, l’autisme, ou encore pour aller mieux, arrêter de fumer ou encore apprendre à s'aimer.

-La boulimie, le burn-out, les troubles borderline, bipolaire ou encore le bégaiement.

-Les problèmes de couple, la confiance en soi et les crises d’angoisse, gérer sa colère. Une psychothérapie est souvent sollicitée pour combattre la cleptomanie.

-La dépression, (dont post-partum) le deuil, la dépendance affective, la dyslexie. De nombreuses personnes entreprennent une psychothérapie pour arriver à dormir.

-La difficulté à tomber enceinte, l’eczéma. La plupart des gens qui font une psychothérapie ou une psychanalyse recherchent à retrouver une bonne estime de soi, à être bien dans sa peau, à être heureux, ou encore apprendre à gérer ses émotions.

-Pour les femmes enceintes, les fausses couches à répétition ou encore la fibromyalgie. La psychothérapie permet de gérer les problèmes de famille (recomposée ou non) et s’adresse également aux femmes battues.

-Les troubles de l’hypersensibilité, hypocondriaques, le harcèlement ou encore l’hyperphagie.

-Les troubles de l’infertilité, l’insomnie, l’impulsivité et l’infidélité.

-La jalousie ou plutôt la jalousie maladive, le jeu compulsif.

-Le lâcher prise.

-Maigrir, la mythomanie (le mensonge pathologique), la maltraitance, la manipulation. De nombreuses personnes entreprennent une psychothérapie et une psychanalyse afin de mieux se connaître.

-Les troubles des nourrissons, les troubles narcissiques, les névroses (obsessionnelles et hystériques).

-L’orientation scolaire professionnelle ou sexuelle, l’obésité,  oublier son ancien partenaire. 

-Les phobies : la phobie sociale, les phobies d’impulsions, les troubles psychotiques, la passivité agressive, les problèmes de poids. 

-Les ruptures amoureuses, les relations amoureuses. De nombreuses personnes consultent également pour retrouver leur libido, pour se relaxer ou encore pour se reconstruire.

-Sauver son couple, gérer le fait d’être surdoué, gérer son stress, les pensées suicidaires, la schizophrénie, la spasmophilie.

-Le TDAH, le travestissement ou encore le transgenre, les tocs, la timidité.

-Supporter le veuvage ou d’avoir été victime.

 

 À certains moments de nos vies, il peut nous arriver d'être débordé par des pensées qui nous dépassent, par des sentiments qui nous affectent particulièrement et nous empêchent d’avancer. 

 

De la tristesse qui nous submerge aux angoisses qui nous oppriment, des pensées qui nous inhibent aux préoccupations qui accaparent notre esprit, personne n’est à l’abri de ces tourments qui dépassent notre capacité de contrôle mais qui n’en traduisent pas moins notre humanité.

 

Ainsi, il peut nous arriver à tous que le doute envahisse nos sentiments, nos jugements et nos désirs au point de nous freiner nous même, de nous empêcher de voir clair et de prendre des décisions importantes.

 

Suite à un événement marquant et douloureux, une maladie organique, la perte d’un être cher, le deuil d’une relation amoureuse, d’un projet qui nous tient à cœur, nous pouvons perdre confiance en nous, en nos opinions, en notre valeur et finalement ne plus avoir de plaisir.

 

Ces aléas que nous rencontrons peuvent réveiller un combat, un conflit entre ce que nous voulons vraiment et les attentes de notre environnement tant intime que professionnel. Nous ne savons plus si nous faisons les choses pour nous-même, par envie ou dans un sentiment de contrainte et d’obligation, pour faire plaisir aux autres, à nos proches.

 

Pour nous protéger de cette réalité qui a perdu de son piment, de sa saveur, de son intérêt, il est tentant de retrouver d’anciennes habitudes qui nous desservent et de se réfugier dans notre vie imaginaire, quitte à s’isoler du monde.

 

Dès lors, il devient plus attirant de rêver sa vie et de remettre à plus tard ce que nous avons à faire aujourd’hui pour avancer, ce qui peut même nous amener à passer à coté de notre vie.

 

Nous devenons alors notre plus grand ennemi. L’agacement produit par ces inhibitions qui nous éloignent de notre idéal vient nourrir un sentiment de culpabilité qui nous accable. En colère contre nous même, nous pouvons en arriver, sans le vouloir, à nous faire du mal, à nous mettre des bâtons dans les roues ou malgré nous, à faire souffrir notre entourage.

 

C’est pour démêler ce rapport difficile avec nos désirs, pour lever ces inhibitions et ces symptômes qui nous ralentissent parfois depuis l’enfance que la psychothérapie et la psychanalyse s’avèrent recommandées et efficaces pour celles et ceux qui souhaitent se débarrasser de ce qui pèse trop dans leur existence.

 

Si vous le désirez, je vous invite à me rendre visite au 9 rue Ambroise Thomas, dans un quartier accueillant à la jonction du 9e et du 10e arrondissement de Paris.

 

Vous pouvez me joindre pour un rendez-vous à mon cabinet de psychothérapie et psychanalyse ou pour toute autre information au

01 44 79 00 01 et en cas d’urgence, sur mon téléphone portable au 06 03 15 94 12. Je suis disponible du lundi au samedi de 7h à 21h pour vous rencontrer.

 

Vous trouverez prochainement des textes de présentation sur la psychothérapie, la psychanalyse à Paris, le déroulement d’une cure et le traitement des symptômes. J'essaierai également de préciser ce qui marque la différence entre le psychologue, le psychiatre, le psychothérapeute et le psychanalyste. 

 

Enfin, vous avez accès, dans la rubrique liens et adresses, à une liste de psychologues en banlieue parisienne avec lesquels je travaille en collaboration depuis plusieurs années dans le cadre de notre école de psychanalyse. La visée de ce site est de permettre à une personne qui souffre de pouvoir rencontrer facilement un psychologue et d'entreprendre ainsi une psychothérapie ou une psychanalyse afin de résoudre les conflits intérieurs qui l'empêchent d'avancer. 

Faire une psychothérapie de couple à Paris

Faire une psychothérapie de couple à Paris
  Les problèmes de couple constituent l’un des motifs les plus courant de consultation psychothérapique.   En effet, de part la contiguïté qu'il suppose, de part les enjeux symboliques qu'il réveille, le couple est le lieu [...]

En savoir plus