Trouver une psychothérapie pour perdre du poids à Paris 9e

Retour

Trouver une psychothérapie pour perdre du poids à Paris 9e

Trouver une psychothérapie pour perdre du poids à Paris 9e

 

A Paris et ailleurs dans le monde, la question de la perte de poids ne peut être traitée sans aborder celle du rapport spécifique de l'être avec la nourriture. Ce dernier se construit dans la petite enfance. En effet, le nourrisson découvre au travers de l'alimentation à la fois le rapport privilégié avec ses premiers objets d'amour et le plaisir qu'il peut en retirer. Nous parlerons avec la psychanalyse de mode de jouissance spécifique, à entendre différemment de son acception commune de jouissance lors de l’acte sexuel. Sur ce rapport originel, se construit des automatismes alimentaires dont il est parfois ardu de se séparer.

Avant d'aborder les différentes psychothérapies notamment à Paris qui permettent de perdre du poids, il est essentiel de comprendre que le surpoids ne représente pas la maladie en elle-même. Il s'agit d'une conséquence, d'un symptôme privilégié. Les causes peuvent en être multiples.

 

En effet, le rapport au plaisir et à la jouissance est sous-jacent à toutes les questions alimentaires. De même, articulé dans les premiers temps à la question de l'amour, l'alimentation chez l'être humain transcende le simple rapport au besoin et s'articule ainsi au rapport à l'Autre, au langage et donc à la question du désir.

Ce rapport est généralement problématique et en vient à modifier les sensations de faim et de satiété. La nourriture devient alors un moyen d'obtenir une jouissance et une satisfaction symbolique qui ne peut être obtenue autrement. 

Elle peut être généralement considérée comme un moyen de combler un vide, d'obtenir satisfaction. Le surpoids est certes une souffrance, mais sa présence est une défense extrêmement efficace, tant pour se protéger du désir de l'Autre que pour constituer une réponse automatique aux problèmes rencontrés dans la vie. La saturation que l'être trouve dans sa jouissance orale lui permet aussi d'éviter de se confronter à des pensées insupportables et douloureuses (voir l'article)

 

Ce phénomène est une illustration du principe d'économie psychique qui régit l'ensemble de notre activité mentale, notre rapport à notre corps et à notre désir. 

Bien entendu, le surpoids en lui-même est problématique à vivre et est articulé à de nombreux troubles. Au delà des problèmes de santé qui s'avèrent parfois destructeurs, nous retrouvons également des symptômes psychiques tels que le manque de confiance en soi, le pessimisme, la dévaluation de soi ainsi qu'un sentiment de dépassement, de perte de contrôle

 

Bien souvent lors d'une psychothérapie avec psychanalyste, le patient en vient à remarquer que le poids n'est pas le problème central de son existence, il en est le représentant. Il est d'ailleurs souvent associé à des problèmes de gestion de l'émotion, de problèmes d'addiction, de phobie sociale, de ruptures amoureuses etc.

 

Comment la psychothérapie ou la psychanalyse peuvent-elles permettre de résoudre les problèmes de poids ?

 

    Dans un premier temps, notons qu'il n'existe pas de recette miracle afin de perdre du poidsLes régimes, compléments alimentaires, coupe-faim et autres pilules qui se veulent radicales sont bien souvent inefficaces car elles n'opèrent qu'en surface.

La plupart des patients ayant des problèmes alimentaires ne consultent pas de médecin, or, ce dernier peut déterminer si le problème est d'origine organique ou non. Une fois les causes biologiques exclues, une psychothérapie peut être entreprise si l'être en exprime le besoin et le désir

Notons que la psychothérapie avec psychanalyste ne peut se substituer à une hygiène alimentaire et physique mais va permettre de la mettre en place. En démêlant les noeuds qui poussent un être à ne pas prendre soin de lui, par culpabilité, par punition, par fixation libidinale, pour des raisons subjective liées à son histoire, le patient ou le psychanalysant va pouvoir faire la paix avec lui-même et ainsi arrêter de maltraiter son corps.

 

C'est un travail de longue haleine! Mais dire que résoudre un problème de poids en quelque séances serait vendre de la poudre aux yeux à l'instar de ces régimes miracles qui naissent et disparaissent aussi vite que leurs effets.

 

Nous distinguons donc deux grandes formes de psychothérapies à Paris et ailleurs : les psychothérapies avec psychothérapeutes et les psychothérapies avec psychanalystes.

 

La psychothérapie avec psychothérapeute est basée sur la réorientation de conduites par le biais de la suggestion, l'influence du thérapeute dès lors que le patient lui accorde un certain savoir. Le thérapeute peut ainsi fournir des outils afin de réguler la consommation nutritive ainsi que des méthodes afin de ne pas céder compulsivement à la nourriture et de mieux gérer ses émotions. Leurs niveaux d'actions s’effectuent donc sur les comportements, l'origine du problème n'est donc pas abordée dans le cadre d'une psychothérapie avec psychothérapeute. 

Elles sont en général très courtes et leurs effets sont assujettis au transfert avec le psychothérapeute, à savoir à l'influence de sa parole sur le patient : dès lors que le patient arrête sa cure, soit les symptômes initiaux reviennent, soit de nouveaux symptômes éclosent en lien associatif avec les représentations à l'origine de la compulsion orale.

La psychothérapie avec psychanalyste vise à mettre en lumière et à démêler le conflit qui a engendré les comportements pathologiques

Grâce à la méthode des libres associations, le conflit latent va pouvoir se représenter par la parole et partant, se résoudre. Il s'agit donc de travailler sur l'origine du mal-être et de la compulsion pour que le patient et le psychanalysant trouve un rapport apaisé avec lui-même, avec son corps et avec les autres. Le conflit inconscient étant résolu à la sortie de la cure, la perte de poids devient alors un témoin d'un profond changement.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Trouver une psychothérapie pour perdre du poids à Paris 9e

Contactez-nous